background Ludii Portal
Home of the Ludii General Game System

   

Home Games Forum Downloads References Concepts Contribute Tutorials Tournaments World Map Ludemes About


 
Evidence for Kay

1 pieces of evidence found.

Id DLP.Evidence.736
Type Ethnography
Location Haiti
Date 1952-01-01 - 1952-12-31
Content "Dans le nord d'Haïti, le mancala s'appelle warri, comme au Sierra Leone, du nom de la plante dont les graines servent d'habitude de pions. Il s'appelle kay dans le sud. Il paraît qu'il existe des plateaux en bois avec cases creusées, mais je n'en ai jamais vu. Les hommes se servent le plus souvent d'un morceau de bois grossièrement équarri dans lequel sont fouillés 12 trou circulaires de 4 à 5 centimètres de diamètre, disposés en deux rangées parallèles. À l'extremité opposée de chaque rangée se trouve un trou un peu plus large où chaque joueur assemble son gain. Les enfants des deux sexes creusent des trous dans la terre et emploient de petits cailloux arrondis comme pions quand ils n'ont pas de graines de warri. Les joueurs s'installen l'un vis-à-vis de l'autre. Les cases de 1 à 6 appartiennent au joueur B et les cases 7 à 12 au joueur A. Chacun dépose ses pions de son côté, quatre par case. Règle 1. — Tous les déplacements s'effectuent dans le sens contraire à celui des aiguilles d'une montre et débutent du côté du joueur. J'ai essayee de faire jouer dans le sens des aiguilles d'une montre des enfants de la région de Fond-Melon (Marbial); ils se trompaient régulièrement et ont fini par cesser de jouer, prétendant que c'était trop difficile. Règle 2. — Au premier tour, on peut partir de n'importe quelle case du côté du joueur. Règle 3. — A chacun des tours suivants on peut partir de n'importe quelle case du côté du joueur, à condition qu'elle contienne plus d'un pion. Cependant, lorsqu'un pion solitaire est suivi d'une seule case vide on peut le placer dans cette case et s'y arrêter. Règle 4. — Chaque tour consiste à ramasser tour les pions d'une case du côté du joueur et à les placer un à un dans les cases suivantes, qu'elles soient ou non du côté du joueur. Quand le dernier pion tombe sur une case occupée (<>) non suivie d'une case vide, le joueur la vide de son contenu (<>). Il continue la distribution en sautant les cases qu'il a vidés. Il peut ainsi faire plusieurs fois le tour des cases sans avoir à s'arêter. Lorsque le dernier pion tombe sur l'une des cases de l'asdversaire contenant 3 pions, le joueur crie Kay!, d´´pose les 4 pions dans la case destinée à recevoir ses gains (<>) et s'arrête. Quand le dernier pion tombe sur un couvert suivi d'une case vide, le joueur s'arrête au couvert. Quand le dernier pion tombe sur une case vide, le joueur dépose dans la première case occupée suivante et s'y arrête. Règle 5. — on peut <> plusieurs couverts à la fois: lorsque plusieurs cases consécutives de l'adversaire contiennent chacune 3 pions et qu'on s'arrête devant la première avec autant de pions en mains qu'il y a de cases de ce genre, on crie kay! et on dépose les pions gagnés dans la case destinée à cet effet. La partie est finie quand l'un des joueurs ne peut pas jouer: aucune de ses cases n'a plus d'un pion solitaire n'est suivi d'une seule case vide. Les joueurs comptent leur kay et celui qui en a le plus a gagné." Comhaire-Sylvain 1952: 361-362.
Confidence 100
Source Comhaire-Sylvain, S. 1952. "Jeux congolais." Zaïre 2: 351-362.

     Contact Us
     ludii.games@gmail.com
     cameron.browne@maastrichtuniversity.nl

lkjh Maastricht University Data Science and Knowledge Engineering (DKE), Paul-Henri Spaaklaan 1, 6229 EN Maastricht, Netherlands Funded by a €2m ERC Consolidator Grant (#771292) from the European Research Council