background Ludii Portal
Home of the Ludii General Game System

   

Home Games Forum Downloads References Concepts Contribute Tutorials Tournaments World Map Ludemes About


 
Evidence for Érhérhé

1 pieces of evidence found.

Id DLP.Evidence.1870
Type Ethnography
Game Érhérhé
Location 0°23'13.77"N, 9°27'14.66"E
Date 1906-01-01 - 1906-12-31
Rules 2x6 board, with stores on either end. The store to a player's left belongs to them. Four counters in each hole. Players sow in an anti-clockwise direction from any hole in their row. When the final counter lands in a hole in the opponent's row, causing it to contain two or four counters, these are captured and put in the store. The player also captures the contents of any adjacent holes in the opponent's row if they also contain two or four counters. Play continues until one player has no counters in their row, their opponent capturing the remaining counters. A new round begins. Players fill up their holes with four counters, beginning from the left. Any excess counters are placed in that player's store; the final hole of the player with fewer counters may contain fewer than four counters. Any empty holes are out of play. Play continues as before. The game repeats in this fashion until one player has no counters remaining, their opponent is the winner.
Content Account from Avelot: "Par les Mpongwé du Gabon, qui l'appellent érhérhé, et y jouent avec les tchongé, petits fruits verts semblables à des olives; chez euz le jeu a toujours douze cases. Règle du jeu gabonais. Je donne cette règle telle qu'elle m'a été enseignée par mon hôtesse de Libreville, Miss Kate Lutterhold, mais comme Miss Kate est originaire d'Accra, il se peut qur j'aie appris en réalité le jeu de la Côte d'Or; je ne le crois cependant pas. L'érhéré est placé entre les deux joueurs. chacun ayant à sa gauche la case dans laquelle in placera son gain, et chacun ne devant jouer qu'avec les thongé placés dans la rangée de son côté. La partie se dispute en plusieurs manches. 1re manche: Après avoir placé quatre tchongé dans chaque trou, on tire au sort à qui commencera; le joueur désigné prend les tchongé placés dans un godet quelconque de son côté, et les dépose une à un, sans sauter de case, dans chaque godet, en allant de la gauche à la droite dans la rangée de son côté, puis, s'il y a lieu, de la droite à la gauche dans la rangée de son adversaire (en d'autres termes, en sens invers des aiguilles d'une montre). A chaque coup, quand le dernier tchongé placé complète à deux ou quatre les nombre des tchongé qui se trouvent déjà dans le godet, le joueur les ramasse; il ramasse également les thongé des godets immédiatement voisins, si ces tchongé sont au nombre de deux ou quatre; ces gains ne peuvent se faire que dans la rangée de l'adversaire. La partie se continue jusqu'à ce que l'un des joueurs n'ait plus un seul tchongé dans sa rangée. 2e Manche. Le joueur gagnant place dans sa rangé vingt-quatre tchongé, quatre par quatre, les tchongé gagnés en surplus restant dans la case à ce destinée. Le joueur perdant place les tchongé qui lui restent, également quatre par quatre, dans les godets de sa rangé. en commençant par la gauche, le dernier godet pouvant ne contenir que un, deux, ou trois jetons; les cases restées vides sont "brûlées" , c'est-à-dire qu'on les saute pour jouer. On joue alors de la même façon que précédemment jusqu'à ce qu'un joueur n'ait plus un seul tchongé dans sa rangée. La partie se continue ensuite, s'il y a lieu, par une troisième, une quatrième manche, jusqu'à ce qu'un joueur n'ait plus un seul tchongé." Avelot 1906: 268, 270.
Confidence 100
Ages Adult
Genders Female
Source Avelot, M. 1906. "Le jeu des godets: un jeu africain à combinaisons mathématiques." Bulletins et mémoires de la société d'anthropologie de Paris 7: 267-271.

     Contact Us
     ludii.games@gmail.com
     cameron.browne@maastrichtuniversity.nl

lkjh Maastricht University Data Science and Knowledge Engineering (DKE), Paul-Henri Spaaklaan 1, 6229 EN Maastricht, Netherlands Funded by a €2m ERC Consolidator Grant (#771292) from the European Research Council